Thème des messes

DSC_9615

Thème des messes – Décembre 2018

2 décembre – N’ayons pas peur !

L’Apocalypse nous « dévoile » l’avènement définitif du règne de Dieu sur cette terre. L’attitude du disciple sera : attendre, rester vigilant et prier. Trop de gens meurent de peur ou souffrent d’angoisse ; l’Evangile rassure et nous rend sereins.

Messe des familles à Ramillies-village.

8 décembre – Fête de l’Immaculée Conception.

Marie, qui a été préservée de la présence du Mal en elle, nous offre son fils unique qui est aussi celui du Père. C’est l’image de la perfection.

A 18 heures, messe spéciale à Autre-Eglise. A 11 heures : messe à Ramillies-village.

9 décembre – Ote ta robe de tristesse.

Ceci est une image pour nous encourager à la conversion véritable, celle de notre cœur, pour accueillir le salut accordé par Dieu. Ce n’est pas une quelconque transformation extérieure ou même statutaire ; il s’agit de notre vie personnelle et intime.

16 décembre – Que faut-il faire pour trouver le Royaume ?

A l’heure de la simplicité volontaire et de la volonté de décroissance, réjouissons-nous de ce que l’Evangile nous montre le chemin. Un temps nouveau a commencé ; l’Avent nous familiarise avec la venue finale et radicale du Christ.

23 décembre – La source du salut, c’est le Christ.

Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. Dieu donne toute son importance à la nature humaine en naissant parmi les hommes.

24 décembre – Vigile de Noël.

Fêtons Noël autrement ; ne nous laissons pas emporter par la pression commerciale du monde qui nous entoure. Réjouissons-nous, mais sobrement en imitant l’humilité de Joseph, de Marie et de l’Enfant couché dans la mangeoire.

25 décembre – Nativité du Seigneur.

La Parole de Dieu se fait visible et entre dans le monde. Ce sont des gens simples, les bergers, qui, les premiers, peuvent voir le Christ. Jésus (en hébreu : Je-shoua) veut dire : « Dieu sauve ».

30 décembre – La sainte Famille.

Jésus, né dans une famille normale, montre très tôt sa relation privilégiée avec Dieu son Père. La famille est LE lieu où Dieu se révèle. Grâce aux mamans catéchistes, Dieu se fera connaître et la Foi sera transmise (même si ce n’est pas facile).

1er janvier – Sainte Marie, Mère de Dieu.

Quel honneur pour Marie ! Elle a donné naissance au Seigneur. Sainte et heureuse année à tous.

Thème des messes Novembre 2018

1er novembre – Fête des TOUS LES SAINTS.

La sainteté est pour tous. On ne naît pas saint, on le devient. C’est pendant notre pèlerinage sur la terre que nous avons l’occasion de nous convertir à une vie conforme à l’Evangile. Ecoutons aujourd’hui la recette : les Béatitudes.

2 novembre : Commémoration de nos défunts.

Ils contemplent la face du Seigneur. Manifestons notre espérance chrétienne en priant pour eux et pour nous-mêmes. Vivons de la communion des saints c-à-d. des croyants fidèles.

3 novembre – Saint Hubert, évêque de Tongres-Maastricht, puis de Liège au 8ème siècle.

4 novembre – Le plus grand commandement.

Bonne nouvelle ! Les 613 préceptes de la loi de Moïse sont remplacés par un seul : l’Amour selon l’Evangile, à l’exemple du Christ.

10 novembre – Saint Léon le Grand, docteur de l’Eglise, résistant aux invasions des Huns au 5ème siècle.

11 novembre – Offrir sa vie…

Pensons aux victimes de toutes les guerres. Les lectures de ce jour nous feront penser tout spécialement aux veuves. Offrir sa vie, ce n’est pas rien ! Toute générosité sera largement récompensée.

15 novembre – Saint Albert le Grand, docteur de l’Eglise.

18 novembre – La fin des temps.

Les deux dernières semaines de l’année liturgique méditent sur la venue du Christ à la fin de l’histoire de l’humanité. Car le monde aura une fin ! C’est à ce moment que Dieu, par le Christ, fera le tri entre les bons et les autres.

22 novembre – Sainte Cécile, patronne des musiciens.

25 novembre – Ma royauté n’est pas de ce monde.

C’est l’apothéose de l’année liturgique : le Christ, vainqueur de tout mal par l’Amour tout-puissant, fait naître le règne de Dieu sur l’univers. Langage à décoder sous peine de contresens !

30 novembre – Saint André, apôtre.

Fin de l’année liturgique B.

2 décembre – 1er dimanche de l’Avent et de l’année liturgique C.

Thème des messes octobre 2018 – Mois du Rosaire

1er octobre – Ste Thérèse de Lisieux, patronne des missions.

7 octobre – Différente mais de même nature. ( Rentrée pastorale de l’ UP Ramillies)

La femme est l’autre de l’homme. La relation entre l’homme et la femme n’est pas une relation de possession ou de domination mais une relation de communion, à l’image de l’Alliance que Dieu a voulue avec l’humanité.

Fête de Notre-Dame du Rosaire.

11 octobre – Saint Jean XXIII, initiateur du concile Vatican II.

14 octobre – La richesse n’est pas la valeur suprême.

Vis-à-vis de la Sagesse, l’argent sera regardé comme de la boue ! Jésus, lui, n’est riche que d’un massage : l’Amour. Mais l’homme n’a pas franchi le pas.

15 octobre – Ste Thérèse d’Avila – la grande Thérèse – docteur de l’Eglise.

18 octobre – Saint Luc, évangéliste

19 octobre – St Paul de la Croix, fondateur des Passionistes, congrégation dont fait partie le P. José Wawa.

21 octobre – Faire carrière comme serviteur. Journée de la mission universelle.

Et serviteur souffrant ! Jésus nous montre le chemin vers la gloire en poussant l’amour jusqu’à donner sa vie comme une rançon libératrice.

22 octobre – St Jean-Paul II.

28 octobre – Rends-nous la vue !

Notre baptême nous donne une capacité nouvelle de voir les choses, les personnes et Dieu différemment de la façon dont le monde les voit.

Attention : passage à l’heure d’hiver – Fête des apôtres Simon et Jude.

1er novembre – Fête des tous les Saints.

2 novembre – Commémoration des défunts.

Thème des messes septembre 2018

2 septembre – Parole de Dieu : Vie, Voie vers le bonheur et Vérité.

La Parole est semée en nous. Elle nous propose le chemin vers la perfection et vers le bonheur éternel en la mettant en pratique dans des œuvres de miséricorde. Nous sommes loin des prescriptions réglementaires des lois bibliques. Depuis le Christ, tout est devenu simple.

3 septembre – Saint Grégoire le grand, pape et docteur de l’Eglise, 7ème siècle.

8 septembre – NATIVITE DE LA VIERGE MARIE.

9 septembre – L’humanité est recréée.

600 ans avant le Christ, IsaÏe prédisait la venue du Messie. Jésus, en hébreu : Jé-shoua signifie : Dieu sauve. La nouvelle création trouve son achèvement dans le Christ. Ne restons pas aveugles, ni sourds ni muets !

12 septembre – Fête du saint Nom de Marie.

13 septembre – Saint Jean Chrysostome (en grec : la bouche d’or), évêque, docteur de l’Eglise.

14 septembre – LA CROIX GLORIEUSE.

15 septembre – NOTRE-DAME des Douleurs.

16 septembre – Pour vous, qui suis-je ?

Que faire pour suivre quelqu’un qui nous demande de donner notre vie dans le service des autres ? Jésus nous prouve, par toute sa vie, sa fidélité, son courage, son désintéressement, sa confiance inébranlable dans l’amour de Dieu.

Le même jour : Fête des saints Corneille et Cyprien.

21 septembre – Saint Matthieu, apôtre et évangéliste. En hébreu : Mat-yah = don de Dieu.

23 septembre – Le plus grand est le plus petit.

La passion et la Croix du Christ nous donnent la clé d’une vie en plénitude. Par amour, il s’est fait le dernier de tous. Mais cette voie est difficile ; nous luttons contre les valeurs habituellement appliquées dans le monde : richesse, gloire, puissance, pouvoir…

29 septembre – Les saints Michel, Gabriel et Raphaël.

Signification de ces noms : « Mik-El » = ( ?) qui est comme Dieu ; « Gabr-El = homme de Dieu ; « Rapha-El » = Dieu a guéri. El étant une représentation de Dieu en hébreu.

30 septembre – Vers la dépossession.

L’enseignement de Jésus est radical : se laisser guider par l’Esprit de Dieu, abandonner tout sectarisme, renoncer à la possession, à la violence, à la concupiscence c-à-d. à la tendance à commettre le péché.

1er août – Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face (dite de Lisieux), docteur de l’Eglise, patronne des missions.