vendredi saint au samedi saint

Un grand silence s’est installé. 

Le Christ plonge dans la mort. Il est arrivé au point d’entrer dans la solitude extrême et absolue de l’homme.

Cela fait écho à tous les moments tragiques que nous pouvons vivre, – maladie, accidents, injustices, mourants séparés de leur famille en ces temps de pandémie.

Et nous crions alors « Dieu, où es-tu ? ».

Mais, si le Christ « est descendu aux enfers » comme nous le proclamons dans le credo, c’est aussi qu’il a franchi la porte de cette ultime solitude. 

Voilà le remède pour combattre ce sentiment d’abandon que l’on peut ressentir: se répéter à l’infini qu’à l’heure de la solitude extrême, nous ne serons jamais seuls.

Oui, nous sommes invités à nous laisser interpeller et remettre en question dans nos certitudes face à l’inimaginable.

Avec l’Eglise, restons dans l’attente, la prière et l’espérance de la Lumière qui vient !

 

 

Voici quelques articles pour vous permettre de prolonger cette méditation du Samedi Saint si vous le désirez:

Accéder aux célébrations de la semaine sainte

 

 

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s